L’agriculture au service de la production et de l’éducation – D’Onghia Estate S.A.S.

Le domaine D’Onghia est un domaine agricole situé dans un endroit stratégique des Pouilles, d’où l’on peut visiter les Trulli (maisons traditionnelles en pierre ronde) d’Alberobello, Gioia del Colle, Bari, Putignano. L’un des éléments de cette ferme est une ferme éducative qui permet d’initier les enfants aux soins des animaux. Les cerisiers, les abricotiers et les amandiers sont cultivés de manière biologique sur la ferme.

Présentation de l’exploitation Agricole      

En 1964, le domaine D’Onghia a été acheté par Gianvito D’Onghia, le grand-père des propriétaires actuels, qui a créé une ferme d’élevage spécialisée dans l’élevage de vaches laitières et dans la culture de fourrage et de blé. En 2005, le propriétaire actuel, Nicola, et ses cousins ont modernisé l’entreprise, en se concentrant sur l’agriculture biologique et la production de cultures durables. La ferme couvre une superficie d’environ 50 hectares, où l’on cultive une variété d’arbres fruitiers:

  • Cerisiers avec les variétés Ferrovia, Bigarraux, Giorgia, Lapins, Sweet Heart, Staccato
  • Deux hectares d’abricots français, des variétés Farbaly et Fartoly
  • Deux hectares de vignoble de raisin de table des cépages noirs Midnight Beauty, rouge Scarlotta et blanc Sofia.
  • Sept hectares d’amandiers des variétés locales Filippo Cea et Genco,
  • Deux hectares de grenade des variétés israéliennes Wonderfull et espagnole Mollar 100
  • Fioroni, figues, poires, kakis, mûres

Le domaine D’Onghia dispose d’une propriété, composée de trois chambres et de trois appartements, où les hôtes peuvent passer leur temps dans la ferme, entourés par la nature ou ils peuvent visiter le territoire caractéristique des Trulli d’Alberobello, Putignano, Locorotondo. Pour les enfants, il existe des parcours éducatifs à la ferme et dans la forêt environnante.

Le long de la forêt environnante, un sentier d’un kilomètre, bordé d’une clôture et entrecoupé de onze stations de gymnastique, est à la disposition des clients qui veulent faire de l’exercice en contact direct avec la nature. Tous les outils de gymnastique sont illustrés en détail aux invités par des plaques d’information. Ils conviennent aussi bien aux débutants qu’aux professionnels et peuvent être choisis en fonction du degré de difficulté. À l’entrée de la forêt, il y a une zone équipée d’un terrain de jeu en bois avec des tables et des bancs.

Stratégie de développement                         

En 2005, Nicola a commencé à diversifier le domaine D’Onghia en s’éloignant de sa monoculture de cerises. Nicola a diversifié ces cultures en plantant des raisins sans pépins, des grenades, des abricots et des amandes. La diversification n’a pas toujours été une réussite, par exemple, l’abricot et la grenade seront éliminés dans un avenir proche. Comme stratégie de développement des entreprises, les propriétaires cherchaient des activités en dehors de la production agricole. Ils ont décidé de restructurer l’exploitation en créant une entreprise agritouristique. Une analyse de la dynamique touristique locale a montré que les touristes apprécient les activités de plein air et les sports. En conséquence, le premier sentier aménagé a été mis en place. Par la suite, les installations de la ferme ont été ouvertes aux écoles et la ferme pédagogique est née. L’enseignement à la ferme est plus une activité sociale qu’économique. L’enseignement est basé sur l’idée de montrer aux enfants le respect de la forêt en tant qu’habitat.

 

Modèle économique                                        

Le principal bénéfice de l’entreprise est généré par l’activité productive. L’ouverture de l’agritourisme a permis de diversifier les revenus économiques. Produisant des fruits d’été, la plupart des revenus sont générés en automne et en hiver, tandis que l’agritourisme travaille principalement au printemps et en été et garantit un revenu immédiat. L’objectif de la société est de créer une entreprise autosuffisante, en minimisant les achats par une auto-production de la plupart des biens et de l’énergie dont les activités agritouristiques et agricoles ont besoin. Actuellement, D’Onghia Estate produit de l’énergie avec des panneaux photovoltaïques, réduit les traitements phytosanitaires, améliore la fertilité du sol par l’application de son propre fumier de bétail. L’introduction de nouvelles activités permet également de créer des activités innovantes et sociales: journées d’auto-récolte en entreprise pour les personnes défavorisées, yoga en forêt, etc.

En outre, le Domaine d’Onghia est impliqué dans des projets régionaux sur l’innovation dans le secteur de l’agriculture biologique (PSR-Programme de développement rural) et dans le PIF (Programme de chaîne d’approvisionnement intégrée).

Pratiques innovantes            

La ferme D’Onghia Estate a choisi, depuis ses débuts, de construire son avenir sur l’agriculture biologique et sur l’agriculture durable. Elle dispose de deux centrales photovoltaïques pour sa propre consommation et elle a adopté la technique de l’enherbement permanent dans le verger afin de préserver l’écosystème et d’améliorer la fertilité du sol. Ces choix ont été faits pour offrir et garantir aux consommateurs un meilleur produit, avec un faible impact sur le milieu environnant.

Futur                                          

L’exploitation vise à augmenter la surface cultivée en louant ou en achetant de nouvelles terres: les petites entreprises ont souvent des difficultés à rester sur le marché en raison de coûts fixes élevés et l’agrandissement de l’exploitation peut permettre des économies d’échelle. Elles souhaitent également s’associer à des réseaux commerciaux avec d’autres entreprises locales afin de créer des circuits de vente courts. Un autre objectif pour l’avenir est d’introduire de nouvelles cultures.

Conseil pour le(a) futur(e) installé(e)                                      

Le propriétaire recommande aux agriculteurs débutants d’être très prudents dans le choix des cultures et des variétés qu’ils souhaitent cultiver. Il leur suggère notamment de procéder à une analyse approfondie afin d’identifier les marchés finaux et les cultures les plus demandées.

Autre chose?

L’agriculteur a souligné l’importance d’être impliqué dans un processus continu de formation et de mise à jour, afin d’être prêt à mettre en œuvre l’innovation et à adopter de nouveaux outils. Le succès sur un marché dynamique n’est possible que par un développement continu.

Auteurs: Donatella Grasso, Annalisa De Boni, Rocco Roma