Entreprise familiale à cycle de production fermé – Rimkai Organic Farm

La « ferme bio Rimkai » est une ferme familiale multifonctionnelle de 20 hectares dont la principale production est les légumes, mais pas la seule. La famille Rimkai a établi sa ferme sur la terre de leurs grands-parents, qu’elle a récupérée avec succès auprès du gouvernement en 1994. La ferme est basée sur un modèle de production en boucle fermée. Ce modèle est basé sur le fait que les légumes non utilisés servent à nourrir les animaux, qui eux-mêmes produisent les engrais nécessaires au maraichage. Toutes les plantes et tous les animaux présents sur la ferme sont liés entre eux. Ils sont soigneusement sélectionnés pour une récolte optimale. Ce modèle agricole crée du travail supplémentaire, mais il permet aux agriculteurs d’offrir à leurs clients une diversité de produit en un seul et même endroit.

Présentation de l’exploitation agricole       

La « ferme biologique de Rimkai » est située à l’extérieur de Raudondvaris, près de Kulautuva, au centre de la Lituanie. La famille pratique l’agriculture dans cette région depuis 1994. Ils ont commencé à cultiver 7,5 ha de terres qui appartenaient à leur famille depuis longtemps, mais qui leur ont été retirées pendant l’occupation. En 1994, ils ont récupéré les terres et la ferme a été créée. Depuis lors, la superficie a augmenté pour atteindre plus de 20 ha. Bien que les pesticides chimiques n’aient jamais été utilisés pour protéger les récoltes, l’exploitation n’est officiellement biologique que depuis 2007. Les propriétaires de la ferme n’ont aucune formation agricole. Ils ont acquis de l’expérience en regardant leurs parents et grands-parents cultiver sans engrais ni pesticides. De plus, beaucoup de connaissances sont issues d’un auto-apprentissage continu.

La famille de l’agriculteur s’est fixé comme objectif principal d’offrir à chaque client tout ce dont il a besoin. Cela conduit à une large diversité de légumes cultivés, de baies et de fruits et à la production de miel et d’œufs sur la ferme. Il n’est pas rentable d’investir dans des tracteurs ou d’autres machines coûteuses, car le processus de production exige beaucoup de travail manuel. Il existe une grande diversité de tâches dans l’exploitation agricole, il est donc très important qu’elles soient bien réparties en fonction des priorités. La famille d’agriculteurs insiste sur le fait qu’il est tout aussi important de consacrer suffisamment de temps à l’organisation et à la planification des tâches qu’à leur exécution effective. C’est une chose qui vient avec l’expérience et la pratique. Pour bien organiser le travail, les agriculteurs s’appuient sur leurs connaissances, acquises en observant leurs parents. Les anciens propriétaires de la ferme (grands-parents) n’ont jamais utilisé d’engrais ou d’autres produits de synthèse pour faire pousser des légumes. Ils ont toujours respecté la nature et cette valeur a été transmise à leurs enfants et petits-enfants qui travaillent aujourd’hui à la ferme. La famille Rimkai se tourne vers l’avenir et ne se contente pas de tirer parti de l’expérience acquise précédemment, mais continue également à acquérir de nouvelles connaissances sur l’innovation en participant à des séminaires ou en lisant des articles d’actualité.

La ferme est située près de la forêt, l’endroit est légèrement vallonné, à certains endroits la terre est difficile à travailler, mais le paysage est très beau. Cet été, des analyses sur la teneur en calcium et en phosphore ont montré que le sol n’est pas plus pauvre que la moyenne de la Lituanie et qu’il est moyen ou bon en termes de teneur en matière organique. La famille Rimkai est très satisfaite des résultats, car elle a prouvé que l’agriculture biologique les a aidés à conserver des terres fertiles et que la terre de leurs grands-parents n’a pas été endommagée.

Stratégie de développement                         

Quelques étapes ont été très importantes pour le développement de la ferme familiale Rimkai:

  • 1994 – La terre a été récupérée au gouvernement
  • 2007 – la ferme a été certifiée biologique.

Grâce à leurs économies personnelles, l’entreprise a pu acheter un premier tracteur. Ensuite grâce aux revenus de l’activité, elle a pu investir dans l’achat de plusieurs machines d’occasion. Il y a 13 ou 14 ans, la famille Rimkai a participé au projet « Soutien aux exploitations de semi-subsistance en cours de restructuration » et a reçu le soutien de l’Union Européenne. Cela leur a permis d’acheter l’équipement nécessaire, une herse, et de réparer le toit du hangar.

Aujourd’hui, sur la ferme, les agriculteurs cultivent différents légumes: laitues, citrouilles, choux et autres sur une superficie de 3-4 hectares. Ils disposent d’une serre (1 000 m²) où ils cultivent des légumes précoces et plus exigeants en chaleur. Depuis 2014, ils cultivent des asperges sur une surface de 2000 m². En outre, le verger a été considérablement étendu – de 0,2 à 2 hectares en 2014 – et ils ont planté des noisetiers. Des arbustes y sont également cultivés: cassis, myrtilles, qui sont déjà en plein production. Dans le reste de l’exploitation, le trèfle, d’autres légumineuses et des céréales sont en rotation. On y trouve également des moutons et des poules, qui sont alimentés par les légumes invendus et produisent un fumier de qualité pour les jardins. Il y a quelques années, les agriculteurs ont acheté plusieurs colonies d’abeilles. En outre, ils disposent d’une petite installation de transformation où tous les légumes qui ne sont pas vendus juste après leur cueillette sont transformés en pressant les fruits et le jus de légumes, en les râpant, en les fermentant ou en les marinant pour les vendre.

Modèle économique             

Les revenus de l’exploitation sont en partie composés d’aides: des paiements directs ainsi que des paiements compensatoires spécifiques à l’agriculture biologique. Par rapport à l’agriculture conventionnelle, les prix de vente en agriculture biologique sont supérieurs pour prendre en compte les pertes de rendement. En produit conventionnel et biologique, le prix peut varier du simple au double en Lituanie. Toutefois, le principal produit de la ferme provient des ventes directes sur le marché.

La dimension familiale de la ferme est la base de leur système: ce sont les membres de la famille qui produisent et vendent les produits. De plus, le système de production est basé sur un cycle fermé. Des variétés végétales et des races animales locales ont ainsi été choisies. Les animaux ne sont pas principalement élevés pour la vente, mais pour valoriser les légumes et les cultures non utilisés et pour produire les engrais nécessaires aux champs. En outre, la ferme compte quelques colonies d’abeilles qui contribuent à augmenter le rendement, elles transportent le pollen mieux que le vent et produisent également du miel qui est offert aux clients de la « ferme biologique de Rimkai ».

Les agriculteurs font de leur mieux pour répondre aux besoins de leurs clients, c’est pourquoi ils ont planté des asperges – légumes peu courant en Lituanie. De cette façon, ils limitent la surproduction d’un type de légumes qui pourrait générer des invendus. Ils essaient de minimiser autant que possible le gaspillage à la production. Les installations de transformation ont été pensés en ce sens; elles garantissent que les légumes qui n’ont pas été vendus seront transformés et vendus plus tard. Le cycle de production fermé est non seulement important dans le cadre de l’agriculture biologique, mais il permet également d’augmenter les revenus en augmentant la variété des produits proposés.

Pratiques innovantes                                       

Comme le soulignent les agriculteurs eux-mêmes, il y a vraiment peu de concurrents qui peuvent offrir une telle variété de baies, fruits, légumes et autres produits différents tels que les jus, les légumes fermentés et le miel. C’est la particularité de la « ferme biologique de Rimkai ». Cela ne pourrait pas être réalisé sans leur dynamisme, beaucoup de travail et des membres de la famille très solidaires et toujours prêts à aider.

Futur                                          

Les agriculteurs prévoient de réduire la superficie des jardins potagers et d’augmenter la superficie des vergers et de la culture des baies. Ils envisagent également de construire un nouvel atelier de transformation sur la ferme, ce qui nécessiterait des investissements relativement importants. Mais les agriculteurs sont optimistes car ils sont convaincus que de grands projets peuvent être réalisés avec beaucoup de détermination.

Astuces pour les apprenants                                                     

  • Ne manquez pas une occasion de vous former ou vous améliorer. Vous trouverez de nombreuses informations et conseils utiles sur Internet et dans des publications.
  • Essayez d’entrer en contact avec d’autres agriculteurs biologiques, participez à des forums ou à des associations où vous pourrez tirer des enseignements des réussites et des expériences d’autres agriculteurs.
  • Soyez conscient que cela vous demandera beaucoup de travail et que vous serez confronté à des échecs ou à des déceptions.
  • Ce secteur d’activité exige de la souplesse d’adaptation et un certain optimisme. Réjouissez-vous quand vous atteignez vos objectifs et prenez le temps de les apprécier.
  • Un autre conseil important est d’être à l’écoute de vos clients et de créer un lien avec eux. Ils vous diront ce qui manque sur le marché et ce qui pourrait être la spécificité de votre exploitation.

Auteurs: Danguolė Rutkauskienė, Vytautė Monastyreckienė